top of page
  • Photo du rédacteurCaninOsmose

Les signaux comportementaux chez le chien

Dernière mise à jour : 25 mai 2021

Le chien communique principalement avec son corps avant d’utiliser sa voix. Beaucoup de ces comportements ne sont pas perçus par les humains et pourtant, il est nécessaire de les connaitre afin de mieux comprendre notre chien.


Un signal comportemental aussi appelé signal d’apaisement est un message précis envoyé par le chien envers un autre chien mais aussi envers les autres espèces qu’il peut côtoyer.

Les signaux servent principalement à désamorcer des situations stressantes, tendues ou agressives par l’émetteur. Soit pour communiquer avec l’autre, soit pour s’apaiser lui-même.


Quand nous parlons de chiens « bien codés » nous parlons de chiens qui savent utiliser ces signaux mais également les interpréter. Car évidemment, si le chien ne comprend pas ce que l’autre lui dit, la situation risque de ne pas changer et au contraire de monter en tension.


Les principaux messages de signaux comportementaux


Les messages principaux émis par les signaux sont le plus souvent : « Fiche moi la paix », « je veux jouer », « je ne te veux rien de mal », « ne continue pas où je me fâche », « je me fâche », « je suis mal à l’aise ».


C’est évidemment très généraliste mais classer les signaux permet de mieux les comprendre. Il ne faut pas forcément tous les connaitre par cœur mais au moins connaitre les principaux pour mieux agir.


Il y a une multitude de signaux que nous ne connaissons pas ou que nous ne savons pas encore repérer. Il faut observer son chien le plus souvent possible et se questionner régulièrement sur ses attitudes afin de mieux comprendre les messages qu’il veut nous envoyer.


« Fiche moi la paix »

L’ignorance est souvent la meilleure arme pour être oublié. Les chiens l’ont bien compris ! Détourner le regard, rester immobile, s’occuper à renifler le sol ou uriner, voilà quelques exemples de signaux que le chien utilise pour dire à l’autre qu’il ne veut pas être dérangé.


« Je veux jouer »

Ceci est souvent le plus facile à repérer. Le chien a les fesses en l’air, les coudes au sol, la queue peut s’agiter, les yeux grands ouverts. Ce signal est un appel au jeu. L’immobilité suivit d’un mouvement très vif et court est également un appel au jeu.

Nous pouvons également observer chez certains chiens et surtout chez les chiots, des « attaques » au niveau des oreilles ou le haut de la tête de la tête de l’autre chien. C’est également une volonté de jouer de la part du chien émetteur.


Un pas tranquille, en zig zag vers l’autre chien, des yeux qui se plissent, une attitude tranquille… Ceci annonce que le chien émetteur ne veut pas rentrer en conflit avec le congénère.


« Je suis mal à l’aise »

Ces signaux servent à avertir l’autre que le chien n’est pas à l’aise avec la situation. Parfois subtils, il est important de les repérer car ils peuvent être annonciateurs d’une attitude négative et/ou agressive de la part de votre animal.

Se lécher la truffe rapidement et de façon répétée est un signe de mal-être chez le chien. Se secouer, se gratter également. Certains peuvent bâiller pour s’apaiser. Le bâillement peut être également signe de frustration et d’ennui. Tourner la tête va aussi faire partie de la panoplie du malaise chez le chien. Nous le voyons quand nous tendons un téléphone vers eux pour prendre une photo par exemple.

Nous repérons ces signes en éducation lorsque nous sommes trop gourmands en termes d’exercices ou que nous ne sommes pas justes en termes de récompense. Le chien peut s’agacer et monter en stress.

Quand le chien est apeuré, ces signaux sont également repérables. La queue entre les pattes arrière s’ajoute généralement à ces signaux.


« Je vais me fâcher »

Ces signaux apparaissent lorsque le chien émetteur est face à un chien qui n’interprète pas correctement les signaux envoyés auparavant ou un chien harceleur (chien qui s’obstine dans l’appel au jeu par exemple).

Le chien sera plus tendu dans sa posture, la queue droite, le port de tête haut. Il continuera d’envoyer tous les signaux précédents (« Fiche moi la paix » et/ou « je suis mal à l’aise ») s’il veut que l’autre chien le laisse tranquille. Il ajoutera en plus des babines qui se lèvent pour montrer les crocs, les oreilles en arrière, des grognements… Le poil peut également se hérisser, mais nous retrouvons cela aussi chez les chiens peureux, agressifs et gardiens.


« Je me fâche »

La tension est montée et le chien récepteur continue son harcèlement. Le chien émetteur va alors passer au stade au-dessus. Cela peut paraitre violent à nos yeux mais un chien bien codé ajustera toujours sa force et ses codes au chien récepteur.

Les grognements sont plus forts, il peut également aboyer contre l’autre. Il va pouvoir aussi utiliser une panoplie d’actions plus « agressives ». Pincer l’autre chien ou encore, le retourner par terre pour le mettre sur le dos, mais aussi le plaquer avec sa patte avant. Ces signaux annoncent clairement « un stop » clair et précis.

Vous pouvez le voir dans une portée de chiots, quand la mère recadre ses petits.




Comment agir en tant qu’humain ?

Nous vous avions dit au début que les signaux comportementaux étaient aussi à destination des autres espèces que les chiens côtoient. En tant qu’humain nous pouvons les comprendre et ainsi agir en conséquence.


Par exemple, Sachez que fixer un chien est un signal agressif pour lui. Cela peut le faire monter en tension, ainsi quand un chien aboie contre vous, détournez le regard ! Rappelez-vous, cela sert à dire que vous ne voulez rien de mal.

Vous pouvez également vous mettre de côté, car pour le même principe que de fixer le chien, être de face est impressionnant pour l’animal et peut être perçu comme de la provocation.


Vous allez pouvoir aussi agir envers votre chien vis-à-vis des autres. Si en promenade vous repérez certains signes peu amicaux de la part d’un autre chien ou du vôtre, vous allez pouvoir mieux anticiper les croisements de congénères et éviter les accidents.

Tout simplement, vous allez aussi pouvoir mieux communiquer avec votre animal et votre relation n’en sera que plus harmonieuse.


Cependant, il n’est pas nécessaire en tant qu’humain d’adopter tous les signaux comportementaux des chiens pour se faire comprendre. Il n’est pas utile d’adopter une posture de jeu pour demander à votre chien de jouer ! Ou de montrer les crocs, de grogner quand votre chien vous sollicite de trop. Chacun a ses codes, le tout est que chacun comprenne ceux de l’autre.


Comprendre les signaux dans la rééducation d’un chien adulte est également essentiel, car cela permet de voir les signes annonciateurs d’un comportement indésirable.


bottom of page