top of page
  • Photo du rédacteurCaninOsmose

Accueillir un chiot (ou un chien !)

Ça y est, vous avez sauté le pas, vous allez accueillir un chiot chez vous ! Une petite boule de poil qui saura vous faire fondre.

Il existe plusieurs discours sur l’accueil d’un chiot, allant du très organisé au laisser faire le plus total. Je me range plutôt dans l’entre deux.

Un accueil se prépare oui, mais il faut aussi être détendu et ne pas vivre ce moment comme une situation stressante ! Vous pouvez être partagé entre l’excitation d’avoir un nouvel animal, et vous sentir submerger de plein de questions de type « et si », « je fais comment » … Rassurez-vous ! Voici quelques petits conseils pour accueillir sereinement un chiot chez soi.



Ici, nous allons voir ensemble comment organiser l’arrivée du chiot chez soi sans se prendre la tête.


Prendre du temps pour son arrivée

Ce que je préconise pour organiser la venue de votre chiot est de prévoir des jours où vous pouvez être disponible pour lui. (Garder son week-end, quelques jours de vacances, de repos etc…)


Pourquoi est-il nécessaire de garder des journées de libre pour son accueil ? Si nous prenons l’exemple d’un chiot arrivant dans une famille qui n’ont pas d’autres animaux. Les adultes ont des journées de travail de 8h, les enfants vont à l’école. Le chiot arrive le dimanche et dès le lundi, tout le monde reprend son rythme. Le chiot se retrouve tout seul, du jour au lendemain. Cela est un stress plus ou moins important, selon les individus. En effet, le chiot vient de quitter sa fratrie, milieu stimulant en interactions sociales et une vie de groupe qui rythmait ses journées depuis sa naissance. Il n’a pas l’habitude d’être seul et ne comprend pas la solitude, qui plus est dans un nouvel environnement ! Un chien stressé peut avoir des comportements jugés désagréables et ceci, très intensément (destruction, manque de propreté, aboiements etc…) Cela peut être éviter ou du moins, limité, si vous êtes progressifs dans votre approche. D’où la nécessité de rester quelques journées avec lui. Journées où vous pouvez vous absentez évidemment mais pas des heures d’affilés d’un coup.

Dans un monde idéal, il faudrait poser plusieurs jours, avoir une échelle de progression pour gérer la solitude (partir 10 min, 30 min, 50 min etc…). Mais évidemment, tout le monde ne peut pas se le permettre. Mais dites vous que l’arrivée d’un chiot nécessite un minimum d’organisation et que son accueil est déjà dans le protocole de « prendre soin » de son animal.


Qu’est-ce que je dois acheter pour accueillir mon chiot ? (Valable pour les chiens tout court)

Si vous êtes minimalistes, il faudra peu de choses. Libre à vous de vider le rayon couchage ou jouets ! Le plus important est que le chien ait un coin couchage à lui. Un coin où il pourra se reposer en toute tranquillité sans que cela ne le dérange. Ce couchage peut être un panier, un tapis ou une caisse de transport. (Je parlerai de cet outil plus précisément dans un article dédié). Mettez le dans un endroit calme sans pour autant l’isoler de la zone de vie. Certains chiens peuvent être rassuré de voir du mouvement autour d’eux, d’autres préfèrent être dans un coin éloigné de toutes agitations. A vous de voir et d’adapter ce coin dodo.


Un coin repas et eau est évidemment à prévoir. Pensez aux gamelles surélevées ou à un système pour mettre vos gamelles en hauteur, adapté à la taille de votre chien. En effet, mangez la tête en bas n’est pas forcément très agréable pour le chien (et pas très naturel). Le plus adapté pour lui est d’avoir sa ligne de dos horizontale pour manger. L’œsophage et la trachée ne sont ainsi pas comprimés et les articulations moins sollicitées.



La position idéale lorsque votre chien mange



Des jouets, pour l’occuper et jouer avec lui. Pensez à des jouets d’interaction (tous les jouets que vous trouvez dans les rayons jouets des chiens sont considérés comme des jouets d’interaction), qui comme leurs noms l’indique, sont des jouets pour jouer avec quelqu’un (ou un autre chien).

Et à des jouets masticatoire qui sont des jouets alimentaires (distributeur de rations type Kong, oreilles de porcs, peaux de sangliers, bois de cerf etc…) extrêmement important pour votre chien. En effet, le chiot a mal aux dents car toute sa mâchoire est chamboulée par la croissance de ses dents d’adulte. Il a besoin de mastiquer pour se soulager. Vos meubles vous remercieront d’offrir des jouets alimentaires à votre toutou !


Chose plus simple, un collier, une laisse et une longe, pour le promener en toute sécurité. Prévoyez une médaille portant vos coordonnées (numéro de téléphone) car tous n’ont pas le réflexe d’emmener le chiot trouvé chez le vétérinaire pour y lire la puce. Il n’est pas forcément utile d’acheter un harnais dès le début, car votre chiot va grandir et vous risquez de passer votre temps à refaire sa garde-robe ! Le harnais peut venir plus tard, sans aucun souci.


Pour l’éducation, une pochette à friandise, du temps et de la patience.


L’arrivée à la maison

C’est le jour J, vous allez chercher votre chiot, vous êtes impatients, vous avez pris quelques jours pour lui, tout l’attend chez vous. La grande question est, quand commencer l’éducation ? La réponse est plutôt claire : tout de suite !


Et oui, l’éducation commence dès que le chiot arrive chez vous. Quand nous parlons d’éducation, il ne s’agit pas forcément du assis, coucher, pas bouger mais surtout des règles de vie à la maison que le chiot doit respecter. Dîtes-vous qu’un chiot va tester beaucoup de choses pour savoir ce qui est permis et non permis. Si vous autorisez dès la première fois un comportement, le chiot est récompensé et recommencera ce même comportement : C’est le renforcement positif, récompenser le bon comportement, ignorer les mauvais.


Quand il arrive chez vous, vous pouvez le laisser explorer son nouveau lieu de vie, sans pour autant le laisser tout découvrir. Si vous ne souhaitez pas qu’il aille dans certaines pièces, ne lui permettez pas d’y entrer. Fermer les pièces et ne les rendez pas accessible. Si le chiot vous saute dessus, ignorer le. Il ne trouvera pas d’intérêt à le faire et il arrêtera de lui-même. Il mange un coin de table ? Redirigez le vers un jouet. Il vous mordille, stopper tout et n’interagissez plus avec lui. Le début de l’éducation est là, le vivre ensemble. Récompensez ce que vous voulez autoriser et ignorer ce qui n’est pas voulu.


CaninOsmose propose un forfait chiot, spécialement adapté pour eux et pour vous. L’éducation de base est vue et la gestion du chien également, ainsi que les apprentissages en milieu stimulant. Le mieux est de se faire accompagner dans l’éducation de son chiot afin d’éviter que des problèmes s’aggravent. Il vaut mieux prévenir que guérir !

bottom of page